Histoire du paintball

La légende voudrait que le paintball ait été inventé par des bergers australiens, dans les années 80. En effet, ils utilisaient des pistolets à air comprimé pour marquer leurs bêtes sans avoir à descendre de leur cheval. Ce qui devait arriver arriva, les différents propriétaires se tirèrent dessus… Mais dans le livre « Paintballer the paintball book », on y conte une toute autre histoire…

L’invention du paintball viendrait du fin fond de la forêt. Depuis de nombreuses années les forestiers américains ont utilisé des billes de Paintball pour marquer les arbres, trop difficiles d’accès, destinés à l’abattage. Ils utilisaient un lanceur dans sa plus simple expression, un nom qui vient du passé, des marqueurs que très peu de joueurs ont utilisés ; Le Nelspot. Le nelspot 707 fut inventé en 1970 par Sheridan.. Son calibre était déjà 0.68. Un chiffre qui fera son chemin. Ce lanceur avait l’apparence d’une arme de poing. Le gaz propulseur était stocké dans des cartouches de 12 grammes, les mêmes que vous utilisez pour faire de l’eau gazeuse. Cartouche qui lui offrait une autonomie d’environ 10 billes.

La fabrication de la bille, quant à elle, était assurée par RP Scherer. Ils eurent la charge de créer ce petit objet rond à la fois, douloureux et fragile. Qu’il faut protéger de la chaleur, du froid et de l’humidité. Cette coque qui éclate au contact de la cible et cette peinture qui sort instantanément.
Des billes et des lanceurs, seule l’idée manquait. Cette idée vint d’un débat entre amis sur la capacité à s’adapter à différentes situations. Le rat des villes et le rat des champs, l’urbain et le rural. Qui serait les plus aptes à faire face aux scénarios les plus fous, aux situations les plus extrêmes. Ce groupe d’amis un peu illuminé envisagea tous les scénarios pour se départager, et c’est en voyant que le Nelspot 707 que naquit l
’idée du défi.

Cette invention aurait pu longtemps restée aux fonds des bois si elle n’avait pas croisée le chemin de quelques illuminés, visionnaires ou tout simplement grands enfants. Charles Gaines and Bob Guersney furent les premiers à avoir la révélation. Et en 1981, ils décidèrent d’organiser la première partie de paintball. Les organisateurs avaient choisi comme premier terrain de paintball une forêt. Ils étaient 12 à se lancer ce défi. Chacun pour soi, lâché sur un terrain de plus de 100 acres , armé d’un lanceur et protégé par des masques qui provoqueraient un infarctus chez un assureur du paintball moderne. Eliminer ses adversaires n’était pas le premier objectif, 12 drapeaux étaient répartis sur la surface de jeu, le gagnant était celui qui aurait ces 12 drapeaux en main. Le jeu était né. Et même si l’objectif premier n’était, soi disant, pas d’éliminer son adversaire, il en appelait à nos instincts les plus primaires, survivre et vaincre.

En 1981 Bob Guersnez s’impliqua complètement dans son projet. Cette première partie de paintball ne passa pas inaperçue et quelques medias y consacrèrent différents articles. Cette annonce créa un engouement, on dirait un buzz maintenant, qui conforta Bob Guersney dans sa volonté de développer le jeu. Lettres et appels affluèrent, confortant, la vision de Bob Guersney qui se développera dans toute l’Amérique.

25 ans après, les terrains de paintball se comptent par milliers sur la planète. Le Paintball s’est répandu sur tous les Continents. Plus de 2500 aux Etats Unis, en Amérique du sud, des centaines en Europe, en Russie, en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud.

Extrait de la traduction française, récupéré sur le site « Atomik paintball », tiré du livre « Paintballer the paintball book ».

Histoire du paintball

Rédigé par Regman

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :